3 secondes positives

Vous savez déjà que lorsque vous essayez de persuader quelqu’un, vous lui demandez de prendre une décision, de se prononcer pour ou contre votre demande.

Et que la première chose qui compte dans la prise de décision (bien avant vos arguments), c’est votre propre présentation : votre image, la sympathie que vous inspirez, votre crédibilité.

Vous devez donc penser à soigner votre apparence, à maîtriser votre langage du corps, etc.

Ok. Mais il y a une chose que beaucoup de personnes oublient totalement, une chose qui joue un rôle crucial dans votre stratégie de persuasion : c’est le fait d’être positif.

Pourquoi est-ce si important ?

Parce que c’est la première chose qu’un interlocuteur perçoit chez vous, dès les premiers instants. Si vous êtes positif, il le ressentira. Si vous êtes négatif, il le ressentira aussi, et votre image en souffrira.

Tout se joue… les 3 premières secondes

C’est un phénomène bien connu : nous avons besoin d’à peine quelques secondes pour nous faire une première image d’une personne que nous venons de connaître.

Et bien souvent, cette image persiste, malgré ce que cette personne fait ou dit par la suite.

C’est une décision que notre subconscient nous dicte en réponse à la question « suis-je ou ne suis-je pas en sécurité avec cette personne? « , « m’inspire-t-elle confiance »?

Des chercheurs en sciences médicales de l’Université de Harvard ont même démontré que nous nous forgeons cette impression en … 3 secondes.

Trois secondes, c’est vraiment incroyablement court.

Alors, comment faire pour faire comprendre à votre interlocuteur en 3 secondes que vous êtes digne de confiance, sympathique et que vous êtes positif ?

Pour cela, il faut faire attention bien sûr à tous les aspects mentionnés plus haut : votre présentation, votre sourire sincère, une poignée de main ferme, un regard franc et bienveillant. Mais il y a également une autre astuce :

Prononcez une première phrase… 100% positive.

Oui, le choix de vos premiers mots est crucial.

Si vos mots sont positifs, l’impact émotionnel que vous provoquez chez votre interlocuteur sera lui aussi, positif.

Il faut donc absolument éviter les mots négatifs. Évitez de dire « quel sale temps… », même si le temps est effectivement exécrable.

Accueillez toujours votre interlocuteur avec une phrase positive, et si possible avec un puissant impact :

« C’est un vrai plaisir de visiter votre immeuble »,

« Ah, vous êtes là, je vais pouvoir vous faire goûter un délicieux café qui vient du Kenya », etc.

Si les premières 3 secondes sont positives, vous avez une base excellente pour déployer ensuite tout votre pouvoir de persuasion.

Être positif pour être plus persuasif, voilà un principe que vous pouvez utiliser également dans la vie de tous les jours. Formulez toujours vos requêtes de manière positive.

Quelques exemples:

Ne dites pas à votre enfant : « Tu n’as toujours pas rangé ta chambre, je suis très déçu » , dites-lui simplement  « Range ta chambre, s’il te plait ».

Ne dites pas à votre compagne/compagnon : « Ne me laisse pas aller seule à cette rencontre ennuyeuse ». Dites-lui « Ca me ferait très plaisir que tu sois avec moi ».

Si vous voulez qu’un client vous rappelle, ne dites pas « N’hésitez pas à me contacter ». Dites-lui « Appelez-moi la semaine prochaine, j’ai plusieurs détails intéressants à discuter avec vous ».

Olivier