Technique de manipulation - l'espérience de la choucroute
Technique de manipulation : voilà un concept qui peut être très impressionnant. Mais il ne faut pas s’empresser de rejeter certaines pratiques avant de les connaître vraiment.

Quand vous décidez d’augmenter votre pouvoir d’influence et de persuasion, de nombreuses techniques sont à votre disposition.

Certaines d’entre elles sont très subtiles. D’autres passent même pour des techniques de manipulation insidieuse.

La technique dont je veux vous parler ici est plutôt controversée. A mon avis, elle n’a rien d’insidieux, mais à chacun de se faire son idée…
Il s’agit de la technique du toucher.

Elle consiste à toucher légèrement le bras ou l’avant-bras de votre interlocuteur pendant que vous lui exposez vos arguments. (Je dis bien le bras et non pas une autre partie de son corps !)

Est-ce une technique de manipulation ?

Pas du tout. Oui, cette technique a comme objectif de créer un lien personnel avec votre interlocuteur. Mais non, elle ne vise pas à le manipuler, ni à le forcer à changer d’avis ou à agir contre sa volonté (d’ailleurs, s’il suffisait de toucher le bras de quelqu’un pour le convaincre d’agir, cela se saurait…)

Cette astuce agit sur un plan subtil, mais pas sournois (la nuance est importante).

Ce simple geste a un effet positif sur le jugement que votre interlocuteur porte sur vous, mais aussi sur son humeur. Il favorise l’acceptation de votre demande. Vous pouvez donc appliquer cette technique sans vous sentir « manipulateur ». C’est un geste de rapprochement qui crée un début de complicité entre deux personnes.

Cependant, une précision : il faut faire attention à ne pas regarder votre interlocuteur dans les yeux lorsque vous lui touchez l’avant-bras, sinon, votre geste risque d’être perçu comme trop intrusif, trop intime.

La preuve… à table

Vous comprendrez enfin ce que la choucroute vient faire dans cette histoire…

Un groupe de spécialistes en psychologie sociale a effectué en 2007 une expérience qui démontre l’efficacité de ce geste (qui passe encore pour une « technique de manipulation » aux yeux de certains puristes).

L’expérience se déroule dans un restaurant.

Le serveur applique 3 stratégies différentes avec ses clients :

1. Avec un premier groupe, il se contente de prendre la commande

2. Avec le deuxième groupe, le serveur suggère aux clients de prendre un des plats de la carte : la choucroute

3. Face au troisième groupe, le serveur suggère aux clients de prendre la choucroute, tout en touchant légèrement leur avant-bras.

 

Et voici les résultats :

1. Dans le premier groupe, 20% des clients commandent spontanément la choucroute

2. Dans le deuxième groupe, 41% des clients commandent la choucroute que le serveur leur suggère

3. Dans le troisième groupe, 59% des clients commandent la choucroute ! Quel succès…

(S’agissant d’une expérience menée selon toutes les règles de l’art, les circonstances extérieures comme le prix, l’heure ou la température extérieure sont bien sûr similaires pour les 3 groupes.)

La technique du toucher montre donc ici parfaitement son pouvoir de persuasion.

Vous savez ce qui vous reste à faire…