croyances destructrices

En psychologie, le terme de « croyances » désigne l’ensemble de ce que nous croyons, indépendamment de la réalité.

En d’autres mots, c’est l’ensemble des hypothèses et faits que nous considérons comme vrais, sans vraiment les vérifier. Cela peut englober donc pas mal de préjugés et de fausses idées.

Le fait est que les croyances prennent une place énorme dans notre vie. En partant des plus simples (« une mère aimante est une mère qui embrasse ses enfants tous les soirs ») et jusqu’aux pires préjugés (par exemple « les garçons sont toujours meilleurs en maths »).

Les croyances se forment petit à petit, au fil des années, comme résultat de notre éducation, de nos expériences, de nos frustrations, des épreuves que nous traversons etc.

Lorsque vous ne prenez pas le temps de vérifier certaines croyances, de les remettre en question une fois de temps en temps, celles-ci peuvent devenir un handicap pour vous. Elles forment un « bagage » très pesant, très pénible, un boulet qui vous ralentit.

Ces croyances destructrices qui vous empêchent de persuader…

Maintenant, voyons un peu quelles sont les croyances et les préjugés liés à la persuasion et à votre pouvoir de persuasion.

Selon vous, que représente vraiment la persuasion ?

Essayez par exemple de compléter cette phrase avec votre réponse :

« Une personne persuasive est une personne qui _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ »

Ou encore :

« Un homme / une femme d’influence est quelqu’un qui_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ »

« Pour arriver à persuader quelqu’un, il faut absolument _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ »

Essayez de remplir les espaces vides avec la réponse qui vous vient spontanément à l’esprit, sans trop réfléchir. Ce que vous répondez spontanément, ce sont les réponses dictées par vos croyances profondes.

Beaucoup de gens croient par exemple que « persuader, c’est influencer les autres d’une manière agressive ou manipulative ».

Ou qu’un homme d’influence, c’est « quelqu’un qui manipule sans scrupules ».

Si vos réponses se rapprochent plus ou moins de celles-ci, vous êtes lourdement « lesté(e) » par des croyances négatives vis-à-vis de la persuasion. Ces croyances destructrices vous empêcheront toujours d’acquérir le véritable art de la persuasion.

Votre cerveau n’acceptera jamais (ou alors il fera semblant) d’apprendre le fonctionnement d’un art que vous considérez inconsciemment comme négatif et malsain !

Si vos croyances sont négatives, vous devez les ajuster.

Demandez-vous par exemple pourquoi vous croyez que « persuader, c’est manipuler » ?

Est-ce à cause de vos expériences passées ? Est-ce à cause d’un vendeur qui vous a forcé la main un jour pour acheter quelque chose ?

Puis demandez-vous : « Faut-il généraliser ? » La persuasion ne peut-elle pas être l’art du compromis, une façon d’obtenir ce que vous voulez, mais sans léser les autres ? (Gandhi avait par exemple un grand pouvoir de persuasion et il était incontestablement un homme d’influence…)

Une fois que vous aurez tiré au clair tous ces concepts, vous vous délesterez des préjugés et vous pourrez assimiler beaucoup plus facilement les mécanismes de fonctionnement de la véritable persuasion.

« Nous sommes ce que nous pensons » : faites la chasse aux croyances destructrices

Si vous pensez qu’en essayant de persuader quelqu’un, vous le manipulez, eh bien vous deviendrez probablement un manipulateur, parce que c’est ce que vos croyances vous dictent !

Ce que vous croyez de la persuasion représente exactement ce que vous allez en faire. Si vous croyez que c’est de la manipulation, vous aurez probablement tendance à manipuler les autres (ce qui est fortement déconseillé).

En revanche, si vous croyez que c’est tout simplement un compromis équitable pour les deux parties, vous réussirez brillamment à persuader les autres sans jamais faire de tort à qui que ce soit !

Buddha disait « Nous sommes ce que nous pensons « .

Cela est valable aussi pour votre pouvoir de persuasion : vous êtes ce que vous croyez.

P.S. Vous pouvez « vérifier » vos croyances dans beaucoup d’autres domaines, par exemple :

« Un bon vendeur/une bonne vendeuse est quelqu’un qui_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  »
« Un patron d’entreprise est quelqu’un qui _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ »
« Un bon chef d’équipe est quelqu’un qui_ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _ _ »
« Un père dévoué est quelqu’un qui _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ »

Etc…

 

 

 

Olivier

Vous aimerez aussi :