deux tactiques pour persuader facilement

Déployer des stratégies complexes de persuasion n’est possible que si vous disposez de temps. Et si ce n’est pas le cas ? Voici deux tactiques pour persuader facilement quand vous êtes en panne d’idées… 

Première tactique : « Dites-moi non » !

Cette tactique consiste à chercher un premier refus.

Comment ça, un refus ?

Eh bien oui. Votre premier pas, c’est d’obtenir un NON. Cela peut paraître stupide. Pourtant, c’est une technique très fine et efficace. Ce secret peut vous donner de l’influence sur quelqu’un qui était fermé à toute idée de vous aider ou de vous suivre dans ce que vous lui proposez.

La manœuvre est simple :
Demandez à votre interlocuteur une faveur très importante. Une faveur dont vous savez à l’avance, qu’elle sera refusée.

Puis, lorsque la réponse NON vous est servie, présentez une deuxième requête qui, elle, est plus raisonnable. Cette deuxième demande est votre objectif réel.

Vous utilisez ainsi un principe psychologique étrange… Il pousse les gens à vous accorder la deuxième demande après vous avoir refusé la première. Cela est lié à la puissance de la culpabilisation.

La culpabilité de vous avoir rejeté une première fois est présente à l’esprit de votre interlocuteur, au moment où il entend votre 2ème demande.

Il sera donc plus enclin à vous l’accorder.

Deuxième Tactique : « Juste un petit OUI…« 

Vous pouvez donc persuader quelqu’un en demandant d’abord quelque chose d’extravagant. Pour obtenir ensuite quelque chose de raisonnable.

Mais la persuasion marche aussi à l’inverse. Voici comment : Demandez à votre interlocuteur une première petite faveur. Une faveur facile à obtenir.

Un premier « oui » prononcé par votre interlocuteur établit un lien entre lui et vous. Vous créez ainsi une dynamique favorable que vous utiliserez pour demander une faveur plus importante, un peu plus tard…

Un vendeur peut utiliser cette approche en demandant à un client un stylo, par exemple. En fait, il n’a peut-être pas besoin du stylo. Mais il sait que par ce simple geste, il créé un premier lien.

Quand il retourne le stylo en disant « merci », ce lien est consolidé. La glace est brisée. C’est une première relation que tout bon vendeur utilise pour obtenir une vente.

Mais ce principe fonctionne merveilleusement bien dans de nombreuses autres occasions où vous avez besoin d’influencer quelqu’un.

Olivier

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi :