vous faites un compliment

 

Vous savez déjà que faire des compliments est extrêmement utile. Cela fait partie des bases de l’Influence.

Les occasions de complimenter les gens sont nombreuses. Parfois, c’est une façon de les mettre dans un état d’esprit réceptif, si vous voulez obtenir un changement ou les influencer dans une certaine direction.

En revanche, nous connaissons tous des situations où nous avons reçu un compliment… un peu douteux. Qui en réalité n’en était pas un pour nous. Par exemple lorsqu’une critique tranchante est présentée sous la forme d’un compliment.

Les compliments peuvent être des outils importants pour la construction d’une relation de confiance qui vous aidera à obtenir de l’influence et la possibilité de persuader plus tard la personne que vous complimentez.

Mais il est facile de faire fausse route et tout gâcher, alors voici 3 erreurs à éviter à tout prix quand vous faites un compliment :

Erreur  n°1 : Complimenter sur la mauvaise chose

Les meilleurs compliments que vous pouvez faire sont ceux qui portent sur une chose positive réalisée, un projet abouti, etc.

Complimenter sur les caractéristiques physiques ou sur des choses qui sont en réalité hors du contrôle de la personne visée peut être aussi agréable. Mais dans ce deuxième cas, les gens voient votre véritable intention assez rapidement.

Par exemple, complimenter une personne sur le fait qu’elle soit grande n’est pas du tout un compliment. Même si c’est un aspect positif de son apparence, la personne n’a eu aucun mérite dans cela. Pourrait-elle vous répondre : « Oh, merci, j’ai effectivement travaillé dur pour cela  » ?

En revanche, féliciter quelqu’un pour un spectacle donné, pour ses études, pour un travail,  ou toute autre réalisation – cela met met en valeur le mérite de la personne en question. Elle se sentira récompensée pour ses efforts.

Erreur n°2 : Les compliments ironiques

Un compliment ironique est une critique ou une insulte déguisée en compliment. Cela peut être très désagréable, alors vous devriez en toute circonstance suivre cet adage :

«Si vous ne pouvez pas dire quelque chose de bien, il vaut mieux ne rien dire du tout».

Un compliment qui cache une critique peut être plus tranchant pour la personne à qui vous parlez que ne le serait une critique directe.

Un exemple : « Vous ne transpirez pas beaucoup pour une personne en surpoids. »

Ce n’est pas un compliment du tout. Il ne faut pas que votre compliment souligne un défaut chez votre interlocuteur.

Réfléchissez bien à vos motivations si vous voulez offrir un compliment sincère et pensez à la manière dont vous allez le formuler.

Erreur n°3 : Les compliments qui contiennent une comparaison ou qui visent à manipuler

Les parents sont connus pour l’utilisation des louanges pour essayer de contrôler le comportement de leurs enfants.

Cela fait peut-être son effet auprès des enfants jeunes, mais les adolescents ne sont pas dupes. Ils sont capables de dire quand un compliment est sincère ou non.

Évitez donc les compliments qui sous-entendent des demandes, comme :

« Toi qui est plus sportif et plus rapide que moi, ne pourrais-tu pas aller me chercher une boisson à la superette ? »

En revanche, prononcez un compliment sincère et vous serez crédible. Laissez la personne profiter de ce moment flatteur et agréable pour elle.

Seulement ensuite, au cours de la conversation, influencez son comportement en introduisant une demande. Cela aura davantage de succès.

Un compliment basée sur une comparaison est plus péjoratif qu’il n’est flatteur.

Un exemple : « Ah, vous êtes enfin à la hauteur de la réputation de votre père ».

Ce compliment sous-entend que vous avez été déçu par cette personne dans le passé. Et qu’aujourd’hui elle vous déçoit moins qu’avant. La personne gardera un goût amer de ce compliment qui ne lui a rien communiqué de positif sur elle-même et… gardera une mauvaise impression de vous par la même occasion.

Les compliments sont d’excellents outils. Mais offrez des compliments authentiques, que vous pensez sincèrement. On a toujours tendance à le faire remarquer quand les choses vont mal et pas assez lorsque tout va bien.

Olivier

 

 

 

Vous aimerez aussi :