erreurs qui detruisent votre influenceDans mon précédent article, vous avez appris quels sont les 3 premiers « tueurs » d’influence, des erreurs simples mais aux conséquences désastreuses.

En effet, elles peuvent détruire tous vos efforts d’influencer ou de persuader quelqu’un… en un instant, même si votre plan a été soigneusement  préparé.

Vous avez peut-être travaillé pendant des semaines à mettre en place une stratégie, et vous avez attendu patiemment le bon moment pour concrétiser une négociation.

Eh bien, assurez-vous que rien ne viendra vous mettre des bâtons dans les roues.

Voici les 2 derniers tueurs d’influence et comment les éviter :

4. Ne pas respecter le silence

Quand vous présentez vos idées à quelqu’un que vous voulez convaincre, il est normal que votre interlocuteur soit silencieux et réservé, surtout si c’est également sa nature. Ne prenez pas cela pour un manque d’intérêt.

Terminez ce que vous avez commencé à lui exposer, sans vous impatienter, sans perdre la confiance en vous. Cela vaut pour une situation de vente, dans un discours public ou même en draguant une fille.

Que se passe-t-il dans la tête de votre interlocuteur pendant ces moments de silence ? Eh bien, votre persuasion commence à faire son effet. Il est en train de traiter l’information que vous lui donnez.

Le processus est en marche.

Ne l’interrompez pas en voulant lui arracher à tout prix une réponse ou une réaction. Ne vous arrêtez pas à cause de ce silence. Cela pourrait être une erreur.

Si vous souhaitez être rassuré, demandez simplement : « Suis-je assez clair ? », « Est-ce que je me suis assez bien exprimé ? »

Ne traitez surtout pas le silence comme un signal négatif. Il s’agit uniquement d’une étape intermédiaire dans le processus. Vous pouvez continuer votre plan de persuasion pour amener doucement votre interlocuteur vers la décision finale.

5. Ne pas demander clairement ce que vous voulez

Lorsque vous faites une proposition, le meilleur moyen d’obtenir un résultat positif, c’est de demander une réponse rapide – voire immédiate.  Il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud.

Mettez-vous un instant à la place de votre interlocuteur.

Souvenez-vous des situations où vous étiez celui qu’on essayait de convaincre. Combien de fois avez-vous été excité à l’idée d’acheter un produit, d’aller voir un film, de vous inscrire à un cours, parce que quelqu’un était en train de vous en parler….

Et puis, comme vous n’avez pas fait cette action tout de suite, le temps est passé, et l’idée est devenue beaucoup moins intéressante. Finalement, en y réfléchissant, des semaines après, ce n’était pas si génial que cela.

Vous ne voulez pas que cela arrive dans l’esprit de votre interlocuteur, n’est-ce pas?

Alors, une fois que vous avez prononcé votre dernier argument, dites-lui clairement ce que vous attendez de lui.

Si vous ne lui demandez pas d’agir tout de suite, le temps ne jouera certainement pas en votre faveur.

Olivier

 

Vous aimerez aussi :