transformer un echec

Quand vous êtes devant un obstacle (un examen, un entretien, un défi professionnel), la simple idée que vous pourriez échouer peut paralyser certains. Sauf si vous connaissez l’art de transformer un échec.

« L’échec » : c’est un mot tellement affreux, qu’il peut agir de manière négative sur une personne, bien avant que « l’obstacle » se présente.

Il vous suffit de penser « que se passera-t-il si j’échoue ? » pour qu’une avalanche de pensées noires, de doutes et de peurs vous envahisse. Des peurs que vous n’aviez même pas soupçonné quelques instants auparavant !

Mais la première chose à savoir sur l’échec, c’est qu’il est souvent nécessaire pour construire le succès.

Et que les plus grands succès sont souvent les résultats des échecs… transformés de manière positive.

Les plus riches et célèbres personnes au monde vous diront sans doute qu’ils ont connu l’échec plus d’une fois. Il a fallu des centaines de tentatives échouées à l’inventeur Thomas Edison avant qu’il ne mette au point son ampoule électrique. C’est sa persévérance qui l’a poussé à réaliser des projets qui lui ont valu la reconnaissance du monde entier.

C’est un cycle incontournable de la vie : l’échec est suivi par le succès, et nous devons accepter l’idée que nous ne pouvons pas réussir toujours.

Une fois cette idée acceptée, il vous sera plus facile de « transformer vos échecs ». L’échec n’est pas une prison, ni un état permanent. C’est une étape temporaire, qu’il vous appartient de dépasser au plus vite.

Quand il pleut, vous savez qu’il ne va pas pleuvoir à l’infini. Vous savez que la pluie va cesser. Même si vous êtes trempé jusqu’à la moelle, vous avez envie de reprendre vos activités. Vous séchez alors vos vêtements et vous changez de chaussures.

Cela vous aide à passer à l’étape suivante, au lieu de vous morfondre parce que vous êtes trempé.

C’est exactement la même chose pour l’échec : il est simplement une étape que vous devez dépasser au plus vite.

Comment “se faire” à l’idée de l’échec

Tout d’abord, considérez chaque échec – de quelque nature qu’il soit – comme une expérience qui vous apprend quelque chose.

Pour quelle raison avez-vous échouée dans telle ou telle entreprise, à votre avis ?

Analysez les causes de chaque échec avec lucidité et patience. Pour ce faire, il est indispensable de laisser votre ego de coté, car l’égo vous empêche d’être neutre et vous pousse toujours à chercher une excuse, au lieu d’une raison.

Une fois que vous avez analysé un échec, considérez-le rangé dans un tiroir. Non pas « oublié », mais simplement « mis de côté », afin qu’il ne vous encombre pas. Regardez dorénavant vers l’avenir et réfléchissez seulement à l’étape suivante que vous voulez franchir.

Bien sûr, vous allez devoir faire ceci plusieurs fois au cours d’une vie.

Des dizaines, des centaines de fois peut-être.

Mais il y a une clé pour ne jamais se laisser décourager : pensez toujours au fait que le poids de votre succès final sera toujours plus grands que le poids cumulé de tous vos petits échecs (soient-ils très nombreux).

Pourquoi est-il indispensable de transformer un échec ?

Eh bien, c’est le moyen le plus efficace de s’assurer le succès, tout simplement.

Une fois que vous avez appris à « transformer » vos échecs de manière positive, c’est le premier signe que vous êtes sur la voie du succès.

Pourquoi ? Parce que si vous savez « transformer » un échec, c’est que vous avez appris à bien l’analyser. Vous en avez compris les causes. Vous avez compris vos erreurs et il y a fort à parier que vous allez les éviter dorénavant.

Vous êtes donc prêt à passer à l’étape suivante

Vous pouvez appliquer la « formule » pour transformer un échec dans n’importe quelle sphère de votre vie.

Au travail, par exemple, si vous avez échoué dans le lancement d’un nouveau produit, vous allez devoir comprendre les causes, et pourquoi ce produit ne s’est pas imposé sur le marché. Ensuite seulement vous allez procéder à un deuxième essai.

L’échec dans une relation amoureuse devrait vous pousser à faire l’analyse objective de facteurs qui ont provoqué la rupture. Avant de vous lancer dans une nouvelle relation, il vaut mieux connaître vos erreurs, afin de ne pas les reproduire avec un autre partenaire.

L’échec fait partie de la vie, que cela nous plaise ou non.

Mais si vous cherchez vraiment le succès, n’ayez pas peur d’accepter, de comprendre et de transformer un échec. Cela vous aidera non seulement à « regonfler » votre confiance en vous, mais vous gagnerez également l’admiration de ceux qui vous entourent.

Plus vous surmonterez d’échecs, et plus votre expérience et votre force seront grandes. Et plus vous aurez de l’influence sur les autres, car ils auront envie de suivre votre exemple.

Olivier

Vous aimerez aussi :