Personne n’aime être jugé d’après son physique, n’est-ce pas ?

Mais avouez que notre jugement est très souvent influencé par l’apparence physique d’une personne.

Pensez par exemple à un homme très grand, qui ne passe jamais inaperçu, comme Gérard Depardieu ou Arnold Schwarzenegger. On dit de ces personnes qu’elles ont un physique « imposant » et nous sommes tentés de leur prêter davantage attention…

En revanche, le « commun des mortels » n’a pas un physique qui saute aux yeux.

Comment se risquer alors à analyser la personnalité de quelqu’un ?

En réalité, nous appliquons tous des critères physiques d’évaluation, de manière plus ou moins consciente. Tous les jours, on rencontre des gens et on leur prête une personnalité basée sur leur apparence, sur leur façon de marcher, sur leur façon de nous regarder droit dans les yeux ou non…

Et souvent, il arrive qu’on se trompe en jugeant quelqu’un à la hâte. 
Le fait de juger quelqu’un d’après son apparence physique est très risqué.

A moins de savoir exactement comment il faut procéder et quels sont les critères réels auxquels vous pouvez vous fier.

Cela n’est pas nouveau. Depuis des siècles, les scientifiques se sont penchés sur cet « art de juger les autres » d’après leurs caractéristiques physiques.

Anciennement, on appelait cela la caractérologie.

Malheureusement, la caractérologie  limitait les caractères humains à 4 groupes principaux : les sanguins, les colériques, les mélancoliques et les flegmatiques. C’était une vision plutôt rudimentaire.

Aujourd’hui, la science des comportements a évolué.

La morphopsychologie, à la lumière des découvertes récentes, a nuancé les critères. Le spectre s’est considérablement agrandi. Et le risque de se tromper a fortement diminué.

Que dévoile la morphopsychologie ?

Cette science part du principe que la forme du corps et du visage révèle des aspects conscients et surtout inconscients de notre comportement et de notre personnalité.

Le premier point à observer si vous voulez évaluer quelqu’un d’après les critères morphopsychologiques, c’est : la carrure générale de la personne.

Attention, cela ne s’applique pas aux personnes dont certaines parties du corps ont été déformées suite à un problème de santé, bien évidemment. Aussi, gardez-vous bien de coller directement une étiquette à quelqu’un parce que cette personne a les jambes courtes ou les bras trop longs (la première observation n’est qu’un début, elle ne suffit pas).

Néanmoins, la posture du corps et ses proportions sont des critères pris en considération par la morphopsychologie. Tout cela vous donne les premières indications sur la personnalité que vous avez en face de vous.

Mais nous allons nous pencher plus précisément sur l’observation des traits physiques 
et comment ils dévoilent votre personnalité.

Votre main révèle… 
les secrets de votre personnalité

Vous avez certainement déjà entendu parler de « langage du corps ». Le corps, la posture, les attitudes et les gestes sont des indications précises sur le caractère d’une personne.

A ce titre, la poignée de main est un geste particulièrement important.

Vous savez sans doute qu’une main qui serre trop fort indique soit que la personne est très dominatrice ou compétitive, soit qu’elle essaie d’en “imposer” à tout prix.

Quelqu’un qui vous « écrase la main » vous laisse une impression désagréable, n’est-ce pas ?
Une poignée de main doit être ferme et dynamique mais souple en même temps. C’est un fait largement connu.

Allons donc plus loin dans les « mystères » de la main…

Pour commencer à analyser la personnalité de votre interlocuteur, observez ses mains

Effectivement, vous devez non seulement évaluer l’intensité de la poignée de main, mais aussi l’aspect de la main elle-même.

Est-ce une main molle, inerte et de surcroît, froide et humide ? (Dans des conditions météorologiques normales, bien entendu). Eh bien, cela peut signaler un manque de tonus vital et affectif.

Par ailleurs, si quelqu’un vous serre la main fermement, vigoureusement, mais que sa main reste froide, visiblement très humide ou au contraire sèche, c’est là le signe :
a)  d’une cérébralité à tendance excessive
b)  d’une angoisse profonde mais passagère, ou alors
c)  d’une grande timidité que la personne essaie de dissimuler

Pensez-y lorsque vous remarquez un contraste entre une poignée de main pleine d’assurance et une main… étrangement froide.

La forme de la main et 
les secrets de la « chirologie »

On appelle en effet « chirologie » l’art d’interpréter la forme de la main et des doigts pour connaître la personnalité de quelqu’un.
Attention, ne confondez pas cela avec la chiromancie qui est un « art divinatoire » et qui prétend lire l’avenir dans les lignes de la main.

La chirologie, elle, vous apprend à observer la forme, les proportions et l’aspect général de la main et des doigts pour tenter de cerner l’individu que vous avez en face de vous.

C’est un apprentissage qui demande du temps et beaucoup d’exercice, mais commencez déjà par observer la forme de la main, même à distance.

Ainsi, si vous avez devant vous :

comment analyser la personnalitéUne main carrée, massive et osseuse, aussi longue que large, si les doigts ont des bouts carrés ou élargis et que la paume et carrée et creuse, cela vous indique que :
La personne en face de vous est d’une nature énergique, active et tenace. Elle aime l’ordre et elle a le sens pratique. C’est un esprit organisateur.

comment analyser la personnalitéUne main ronde, musculeuse, avec des doigts à bouts ronds, avec une paume épaisse à contours arrondis, et un pouce gros et court, cela vous indique que :
La personne en face de vous a un tempérament fougueux, impulsif, plein d’initiative. C’est une personne très active, sociable, généreuse et sincère.

comment analyser la personnalitéUne main conique, en pointe, avec des doigts carrés au bout, courts par rapport à la paume, cela vous indique que :
Votre interlocuteur est d’une nature réaliste et positive, avec un sens pratique très prononcé.

comment analyser la personnalitéUne main ovale, longue et mince, avec des doigts terminés en pointe, plutôt longs par rapport à la paume, cela indique que :
Vous avez à faire à un caractère impressionnable, sensible, très mobile, imaginatif, mais peu pratique. Cette personne a de fortes chances d’être douée pour les arts, mais un peu moins pour les tâches pratiques et précises.

Exercez-vous à l’observation des mains des personnes qui vous entourent, vous verrez, c’est assez impressionnant.

Je ne dis pas que cela va changer votre vie, ni que les résultats sont garantis à 100%. Mais je vous assure que ça peut vous donner un atout  considérable lorsque vous négociez avec un inconnu, par exemple. Ou encore lorsque vous essayez de séduire quelqu’un.

Vous vous en servirez aussi si vous êtes amené à faire une embauche et que vous voulez évaluer les candidats « en un clin d’œil » : si vous avez besoin d’une secrétaire très rigoureuse et organisée, par exemple, vous regarderez peut-être si cette personne n’a pas une main ovale et mince…

Mais la morphopsychologie ne s’arrête pas là, bien évidemment.

Il ne faut pas tomber dans le piège de « coller des étiquettes » trop facilement.

D’ailleurs, je vous décourage fortement d’utiliser l’observation de la main et du corps comme unique moyen d’analyser la personnalité de votre interlocuteur ou encore pire, de mettre en balance ses qualités et ses défauts.

Dans mon prochain article, je vais vous dévoiler d’autres critères d’évaluation, qui vous aideront à faire une analyse plus fine.

Bizarrement, même ceux qui connaissent bien la morphopsychologie évaluent souvent très mal la personnalité des autres.

Il s’agit d’éviter de commettre une erreur subtile, mais essentielle qui fait échouer l’analyse de tous ces éléments, la plupart du temps…

 

 

Vous aimerez aussi :